Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2017

UN SANCTUAIRE GALLO ROMAIN MIS A JOUR à Murviel Les Montpellier (mon village)

A l'occasion de l'aménagement d'un lotissement, une équipe de l'Institut National de Recherches Archéologiques préventives a mis à jour les vestiges d'un sanctuaire gallo-romain sur la commune de Murviel les Montpellier.

Cette découverte s'ajoute aux nombreuses autres déjà réalisées sur l'agglomération antique du Castellas qui voit le jour au début du IIème siècle avant notre ère. Le nom du peuple occupant les lieux, les Samnagenses, est connu par une inscription plus tardive et par les écrits de l'auteur Pline l'Ancien (23 - 79).

Situé sur un versant faisant face à la ville antique, le sanctuaire gallo-romain, observé sur une surface de

4 000 m2, est composé de bâtiments établis autour d'une vaste place dont 3 côtés ont été dégagés. 

LE TEMPLE : 

De forme quadrangulaire, le temple mesure 8 m de large et 10 m de long. Il est situé du côté oriental de la place et date du courant du 1er siècle avant notre ère. Son style témoigne de fortes influences gréco-italiques qui marquent la romanisation de l'architecture des lieux de cultes. Les limites de fouilles n'ont pas permis de localiser l'entrée qui devait se situer sur la façade est, façade probablement ornée de colonnes. Cette entrée donnait accès à un 1er espace : le pronaos. Dans son prolongement, une pièce de 8 m de côté - la cella - recevait la statue de la divinité honorée. La base et le couronnement de l'autel monumental ont été retrouvés dans les niveaux de démolition de l'édifice.

Au sud-ouest de la Cella, un ensemble de petits édicules maçonnés, de coffrages en tuiles ou d'amphores fichées dans le sol témoignent des pratiques d'offrandes effectuées par les fidèles. L'ensemble est clôturé par un mur d'environ 7 m du lieu de culte qui marque la limite de l'espace sacré et porte le nom de Péribole.

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA PLACE ET LE PORTIQUE SUD :

La place de 62 m de long sur plus de 25 m de large est dans un 1er temps bordée au sud par un portique. Il a été identifié par une série de fosses alignées et régulièrement espacées, témoins de supports de colonnes. Ce portique semble détruit dès l'Antiquité et laisse place à un ensemble de petits édifices d'environ 1 m de côté. Ces maçonneries en forme de U, orientées vers l'est, servaient de réceptacles aux dépôts votifs. S'y ajoutent plusieurs amphores plantées dans le sol. L'ensemble marque ainsi la présence de rites bien au-delà du périmètre circonscrit par le péribole du temple.

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE BATIMENT ET LE PORTIQUE OUEST :

A l'ouest, un long bâtiment limite l'espace public. Il est composé de plusieurs pièces aux superficies inégales, ouvertes sous un portique, vers la place. Le traitement du sol diffère : sols de cailloutis, sols en galet ou mosaïque pour la pièce la plus au nord. Leur destination n'a pas pu être clairement précisée, elles pourraient avoir servi à l'accueil des pèlerins. A l'arrière de ce bâtiment, une grande excavation creusée dans le substrat a servi à collecter de l'eau. Il s'agit probablement d'une source aménagée, dont la fonction culturelle reste à confirmer. Un petit autel votif y a été découvert : il atteste à minima d'une pratique religieuse dans un environnement proche. La présence de ces espaces publics (place, bâtiment, portiques et source) à proximité immédiate du temple permet d'identifier l'ensemble comme un sanctuaire.

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(source Inrap Méditerranée).

Récemment, un bassin entouré de bancs en pierres, a été dégagé. Près de ce bassin, une mosaïque a été trouvée. L'emplacement d'une canalisation (tuyau) est visible à l'entrée de ce bassin qui devait certainement être approvisionné par la source aménagée près du bâtiment qui limite l'espace public.

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellierhistoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellierhistoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellierhistoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

20/03/2017

LE CENTRE HISTORIQUE MINIER DE LEWARDE (59 Nord)

Samedi nous avons visité le Centre Historique Minier de LEWARDE, situé dans le bassin minier du Nord Pas de Calais. Le Musée se situe sur l'ancien site de la fosse Delloye de la Compagnie des Mines d'Aniche.

Vous pouvez voir sur la vidéo, (lien ci-dessous), l'étendue du site et sa situation géographique.

https://www.youtube.com/watch?v=kZZIaCfMZKI

 

histoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historiquehistoire,musée,mines,lewarde,centre historique 

 

 

01/10/2016

L'ABBAYE DE SYLVANES (4)

La salle capitulaire, également appelée "salle du chapitre" est le cerveau de l'abbaye. Tous les jours, les moines s'y réunissent sous l'autorité de l'abbé pour la lecture et le commentaire d'un chapitre de la Règle de Saint Benoît. C'est aussi le lieu des décisions importantes concernant la gestion de l'abbaye. Elle s'ouvre sur le cloître par une large porte encadrée par deux baies romanes géminées, coiffées d'élégants chapiteaux aux motifs végétaux. Construite au 12ème siècle, elle est transformée en salon au 17ème siècle par les abbés commendataires.

tourisme,histoire,aveyron,culture,région,abbaye de sylvanèstourisme,histoire,aveyron,culture,région,abbaye de sylvanèstourisme,histoire,aveyron,culture,région,abbaye de sylvanèstourisme,histoire,aveyron,culture,région,abbaye de sylvanèstourisme,histoire,aveyron,culture,région,abbaye de sylvanèstourisme,histoire,aveyron,culture,région,abbaye de sylvanès

L'ABBAYE DE SYLVANES (3)

Le Scriptorium était la salle de travail des moines copistes. Il abritait également la bibliothèque.

tourisme,aveyron,abbaye de sylvanès,histoire,région,sudtourisme,aveyron,abbaye de sylvanès,histoire,région,sudtourisme,aveyron,abbaye de sylvanès,histoire,région,sudtourisme,aveyron,abbaye de sylvanès,histoire,région,sudtourisme,aveyron,abbaye de sylvanès,histoire,région,sudtourisme,aveyron,abbaye de sylvanès,histoire,région,sud

L'ABBAYE DE SYLVANES (1)

PONS DE L'HERAS, seigneur de la région de LODEVE, s'installe avec ses compagnons dans un ermitage de la vallée boisée de SYLVANES (Aveyron). En 1136, il se rattache à l'Ordre de Citeaux et fonde l'Abbaye.

L'abbaye commence à décliner vers 1360 et, placée sous le régime de la Commende (administration temporaire par un abbé non religieux, nommé par le Pape mais désigné par le Roi), en 1477, la communauté de moines s'étiole.

En 1791, les derniers abbés sont chassés, une partie des bâtiments est démantelée et revendue comme matériau de construction. L'aile devient bâtiment agricole et bergerie. Le logis abbatial sera utilisé comme mairie, école et presbytère. Le scriptorium servira de bergerie jusqu'en 1969 et le reste comme bâtiment agricole.

L'église sera fermée pendant 10 ans à partir de 1791 et retrouvera ses fonctions paroissiales en 1801.

En 1834, l'Abbaye sera classée Monument historique mais toujours habitée par des brebis et des bottes de foin, jusqu'à son rachat par la commune de Sylvanès en 1970. En 1975, les bâtiments ruinés sont redécouverts par le frère dominicain, André GOUZES, et Michel WOLKOWITSKY, deux aventuriers de la musique et du chant. Ils créent l'Association des Amis de l'Abbaye de Sylvanès qui est aujourd'hui un centre de formation au chant. Chaque été, une trentaine de concerts ont lieu dans l'abbatiale à l'acoustique exceptionnelle. L'Association développe un programme annuel d'actions de médiation, de sensibilisation et d'éducation aux pratiques artistiques du public scolaire. 

L'Abbaye est construite sous la forme d'un plan type cistercien rappelant le plan bénédictin.

Le cloître : une seule galerie subsiste, elle-même incomplète. Il était couvert à l'origine d'une charpente en bois. Il est voûté à la fin du 13ème siècle.

tourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoinetourisme,voyages,saisons,aveyron,histoire,culture,patrimoine

 

27/08/2016

Visite guidée sur le site archéologique de mon village

Ce mercredi 24 août 2016, j'étais présente à la visite du chantier de fouilles archéologiques près de mon village, Murviel les Montpellier.

Comme chaque année, une journée Porte Ouverte est organisée à la fin de la saison des fouilles effectuées par des étudiants sous la direction de Patrick Thollard, Maître de Conférence à l'Université Paul-Valéry de Montpellier.

tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.

 

 

24/03/2016

LE MUSEE DE BAVAY dans le département du NORD

Le 15 mars 2016, j'ai visité le Musée de BAVAY (Nord).

Ce musée propose de se plonger dans le quotidien des Gallo-romains de la cité des Nerviens. Plus de 600 objets trouvés lors des fouilles archéologiques du secteur sont présentés au public. Un film reconstitue le forum antique en images de synthèse et en 3D.

tourisme,histoire,culture,bavay,nord de la francetourisme,histoire,culture,bavay,nord de la francetourisme,histoire,culture,bavay,nord de la francetourisme,histoire,culture,bavay,nord de la francetourisme,histoire,culture,bavay,nord de la francetourisme,histoire,culture,bavay,nord de la francetourisme,histoire,culture,bavay,nord de la francetourisme,histoire,culture,bavay,nord de la francetourisme,histoire,culture,bavay,nord de la francetourisme,histoire,culture,bavay,nord de la francetourisme,histoire,culture,bavay,nord de la francetourisme,histoire,culture,bavay,nord de la francetourisme,histoire,culture,bavay,nord de la francetourisme,histoire,culture,bavay,nord de la france

 

LE FORUM ANTIQUE DE BAVAY dans le département du NORD

Le 15 mars 2016 j'ai visité le Forum antique de BAVAY (Nord de la France).

Le site archéologique de BAVAY révèle sur près de 2,5 hectares les vestiges d'un immense forum romain, coeur de la capitale de la cité des Nerviens : Bagacum. Les remparts laissent voir la 2ème vie du site lorsqu'il se transforma en forteresse. Ce forum témoigne du passé prestigieux de Bagacum, capitale de cité romaine du Ier au IIIème siècle après J.C.

tourisme,histoire,culture,forum antique,nord,bavaytourisme,histoire,culture,forum antique,nord,bavaytourisme,histoire,culture,forum antique,nord,bavaytourisme,histoire,culture,forum antique,nord,bavaytourisme,histoire,culture,forum antique,nord,bavaytourisme,histoire,culture,forum antique,nord,bavaytourisme,histoire,culture,forum antique,nord,bavaytourisme,histoire,culture,forum antique,nord,bavaytourisme,histoire,culture,forum antique,nord,bavaytourisme,histoire,culture,forum antique,nord,bavaytourisme,histoire,culture,forum antique,nord,bavay

15/10/2015

LA CHAPELLE ROYALE SAINT LOUIS à DREUX

Nous avons visité cette chapelle le 19 septembre dernier.

Elle recueille les sépultures de la famille d'Orléans. L'édifice constitue un bel exemple d'architecture du 19ème siècle auquel des vitraux de Sèvres apportent un éclat particulier. La chapelle a été érigée en 1816 à l'emplacement de l'ancienne forteresse des Comtes de Dreux. Elle devient à partir de 1830 la nécropole de la Maison de France. Les gisants de la famille du Roi Louis Philippe sont commandés aux plus grands noms de la sculpture funéraire du 19ème siècle : Millet, Barre, Lenoir, Pradier et Mercié. C'est ce dernier qui exécute le mausolée du roi et de la reine Marie-Amélie.

La chapelle royale est un monument magnifique au milieu d'un parc de verdure.

(Ci-dessous, mes photos personnelles)

A voir sur ce site de nombreuses photos de la chapelle (intérieur et extérieur) :

http://www.patrimoine-histoire.fr/Patrimoine/Dreux/Dreux-...

 

P1040702 DREUX CHAPELLE ROYALE.JPGP1040703 DREUX.JPGP1040704 DREUX CHAPELLE ROYALE.JPGP1040708 DREUX CHAPELLE ROYALE.JPGP1040709 DREUX CHAPELLE ROYALE.JPGP1040710 DREUX CHAPELLE ROYALE.JPGP1040711 DREUX CHAPELLE ROYALE.JPGP1040712 DREUX CHAPELLE ROYALE.JPGP1040713 DREUX CHAPELLE ROYALE.JPGP1040714 DREUX CHAPELLE ROYALE.JPG

04/10/2015

LA ROCHE JAGU - forteresse dans les Côtes d'Armor (partie 1).

Le Château de La Roche Jagu est une forteresse construite au 15ème siècle. Situé au sommet de la rive gauche du Trieux, il permet d'avoir un point de vue exceptionnel sur les alentours et le fleuve qu'il était autrefois chargé de surveiller.

Actuellement géré par le Conseil Départemental des Côtes d'Armor depuis 1968, des visites, des expositions et des événements culturels sont organisés. Les jardins sont en visite libre et des ateliers guidés sont également organisés. 

Le château est d'ailleurs classé au titre des monuments historiques depuis juin 1930 et le portail d'entrée et le mur d'enceinte depuis janvier 1969.

La partie la plus ancienne du château a été construite à la fin du Moyen-Age. La façade sur la rivière assurait la défense par son chemin de ronde avec mâchicoulis. Le logis est constitué d'un seul corps de bâtiment dont l'entrée se fait par une porte surmontée d'une niche.

Le 1er étage possède encore ses fenêtres à meneaux, le second étage est placé en retrait. La toiture et ce second étage ont été très remaniés.

(Photos : plan du domaine, Portail, le château, les cheminées dans la grande cuisine, les 2 passe-plats, historique)

http://www.tourismebretagne.com/decouvrir-les-destination...

http://www.apjb.org/fr/parcs/la-roche-jagu.html

https://youtu.be/mvqCNyk9lSs

histoire,tourisme,château,bretagne,seigneurs,domainehistoire,tourisme,château,bretagne,seigneurs,domainehistoire,tourisme,château,bretagne,seigneurs,domainehistoire,tourisme,château,bretagne,seigneurs,domainehistoire,tourisme,château,bretagne,seigneurs,domainehistoire,tourisme,château,bretagne,seigneurs,domainehistoire,tourisme,château,bretagne,seigneurs,domaine