Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2017

UN SANCTUAIRE GALLO ROMAIN MIS A JOUR à Murviel Les Montpellier (mon village)

A l'occasion de l'aménagement d'un lotissement, une équipe de l'Institut National de Recherches Archéologiques préventives a mis à jour les vestiges d'un sanctuaire gallo-romain sur la commune de Murviel les Montpellier.

Cette découverte s'ajoute aux nombreuses autres déjà réalisées sur l'agglomération antique du Castellas qui voit le jour au début du IIème siècle avant notre ère. Le nom du peuple occupant les lieux, les Samnagenses, est connu par une inscription plus tardive et par les écrits de l'auteur Pline l'Ancien (23 - 79).

Situé sur un versant faisant face à la ville antique, le sanctuaire gallo-romain, observé sur une surface de

4 000 m2, est composé de bâtiments établis autour d'une vaste place dont 3 côtés ont été dégagés. 

LE TEMPLE : 

De forme quadrangulaire, le temple mesure 8 m de large et 10 m de long. Il est situé du côté oriental de la place et date du courant du 1er siècle avant notre ère. Son style témoigne de fortes influences gréco-italiques qui marquent la romanisation de l'architecture des lieux de cultes. Les limites de fouilles n'ont pas permis de localiser l'entrée qui devait se situer sur la façade est, façade probablement ornée de colonnes. Cette entrée donnait accès à un 1er espace : le pronaos. Dans son prolongement, une pièce de 8 m de côté - la cella - recevait la statue de la divinité honorée. La base et le couronnement de l'autel monumental ont été retrouvés dans les niveaux de démolition de l'édifice.

Au sud-ouest de la Cella, un ensemble de petits édicules maçonnés, de coffrages en tuiles ou d'amphores fichées dans le sol témoignent des pratiques d'offrandes effectuées par les fidèles. L'ensemble est clôturé par un mur d'environ 7 m du lieu de culte qui marque la limite de l'espace sacré et porte le nom de Péribole.

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA PLACE ET LE PORTIQUE SUD :

La place de 62 m de long sur plus de 25 m de large est dans un 1er temps bordée au sud par un portique. Il a été identifié par une série de fosses alignées et régulièrement espacées, témoins de supports de colonnes. Ce portique semble détruit dès l'Antiquité et laisse place à un ensemble de petits édifices d'environ 1 m de côté. Ces maçonneries en forme de U, orientées vers l'est, servaient de réceptacles aux dépôts votifs. S'y ajoutent plusieurs amphores plantées dans le sol. L'ensemble marque ainsi la présence de rites bien au-delà du périmètre circonscrit par le péribole du temple.

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE BATIMENT ET LE PORTIQUE OUEST :

A l'ouest, un long bâtiment limite l'espace public. Il est composé de plusieurs pièces aux superficies inégales, ouvertes sous un portique, vers la place. Le traitement du sol diffère : sols de cailloutis, sols en galet ou mosaïque pour la pièce la plus au nord. Leur destination n'a pas pu être clairement précisée, elles pourraient avoir servi à l'accueil des pèlerins. A l'arrière de ce bâtiment, une grande excavation creusée dans le substrat a servi à collecter de l'eau. Il s'agit probablement d'une source aménagée, dont la fonction culturelle reste à confirmer. Un petit autel votif y a été découvert : il atteste à minima d'une pratique religieuse dans un environnement proche. La présence de ces espaces publics (place, bâtiment, portiques et source) à proximité immédiate du temple permet d'identifier l'ensemble comme un sanctuaire.

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(source Inrap Méditerranée).

Récemment, un bassin entouré de bancs en pierres, a été dégagé. Près de ce bassin, une mosaïque a été trouvée. L'emplacement d'une canalisation (tuyau) est visible à l'entrée de ce bassin qui devait certainement être approvisionné par la source aménagée près du bâtiment qui limite l'espace public.

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

histoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellierhistoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellierhistoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellierhistoire,archéologie,temple,culture,sanctuaire,murviel les montpellier

19/09/2016

JOURNEES DU PATRIMOINE des 17 et 18 SEPTEMBRE 2016

Visite de l'Eglise Saint Jean Baptiste de Murviel les Montpellier et du château :

L'église Saint Jean Baptiste est une église romane construite à la fin du 12ème siècle, remaniée aux 14ème et 18ème siècles. Son abside fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 7 août 1963. Elle possède un beau chevet polygonal rythmé par des arcs en plein cintre ornés de frises de dents d'engrenage.

journées patrimoine,église,château,patrimoine,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques arcades à l'est du chevet rappellent l'existence d'un promenoir surmonté sans doute d'une salle d'apparat .

journées patrimoine,église,château,patrimoine,murviel les montpellierjournées patrimoine,église,château,patrimoine,murviel les montpellierjournées patrimoine,église,château,patrimoine,murviel les montpellierjournées patrimoine,église,château,patrimoine,murviel les montpellierjournées patrimoine,église,château,patrimoine,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'intérieur et l'extérieur de l'église :

journées patrimoine,église,château,patrimoine,murviel les montpellierjournées patrimoine,église,château,patrimoine,murviel les montpellierjournées patrimoine,église,château,patrimoine,murviel les montpellierjournées patrimoine,église,château,patrimoine,murviel les montpellierjournées patrimoine,église,château,patrimoine,murviel les montpellierjournées patrimoine,église,château,patrimoine,murviel les montpellier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le château a été construit entre le 11ème et le 12ème siècle (En photo, le bastion sud ouest du château à côté de l'église, dont on voit le clocher).

Le château de Murviel a été démantelé à partir du 18ème siècle. Il ne reste plus que le bastion sud ouest.

journées patrimoine,église,château,patrimoine,murviel les montpellier

27/08/2016

Visite guidée sur le site archéologique de mon village

Ce mercredi 24 août 2016, j'étais présente à la visite du chantier de fouilles archéologiques près de mon village, Murviel les Montpellier.

Comme chaque année, une journée Porte Ouverte est organisée à la fin de la saison des fouilles effectuées par des étudiants sous la direction de Patrick Thollard, Maître de Conférence à l'Université Paul-Valéry de Montpellier.

tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.tourisme,histoire,archéologie,culture,sud,fouilles,vestiges.

 

 

27/08/2015

VISITE CHANTIER FOUILLES MURVIEL LES MONTPELLIER le 26 08 15

Le nom de Murviel évoque les "vieux murs" de la cité des Samnagenses, peuple gaulois qui occupait le territoire actuel de la métropole de Montpellier.

L'oppidum gaulois s'est établi au début du IIème siècle avant J. C. sur les hauteurs de la colline du Castellas, entourée d'une première enceinte (la ville haute). Il obtient au Ier siècle avant J. C. le statut de cité de droit latin. Cette indépendance politique favorise le développement rapide de l'agglomération qui s'étend sur de nouveaux quartiers (la ville basse), s'entoure d'une nouvelle enceinte monumentale, construit un forum où s'organise la vie religieuse, commerciale et politique. Intégrant des monuments de la période gauloise, le forum se dote de portiques, de salles richement décorées (mosaïques) et d'un édifice d'ordre corinthien, probablement un temple. Des statues et inscriptions honorifiques ornent le forum, mais aussi une "table des mesures" qui permet d'évaluer les volumes des transactions commerciales.

archéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rattachée à Nîmes à la fin du Ier siècle après J. C., la cité des Samnagenses perd son autonomie puis décline. Elle est abandonné au IIIème siècle et sert de carrière au cours de l'antiquité tardive, puis au Moyen Age pour construire le village de Murviel sur une autre colline.

La visite guidée du 26 août 2015 sur le chantier des fouilles a permis de voir ce qui a été découvert durant les travaux effectués cet été par des étudiants de l'Université Paul Valéry de Montpellier : un escalier avec palier, un bas de statue, un haut de colonne avec frises, plaque gravée, sol en mosaïque ou marbre.

archéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourisme

archéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourismearchéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourismearchéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourisme

archéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourismearchéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourismearchéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourismearchéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourisme

archéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourismearchéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourismearchéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourismearchéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourisme

archéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourisme

archéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourisme

archéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourismearchéologie,histoire,forum,chantier,fouilles,murviel les montpellier,culture,tourisme

 

01/09/2014

CHANTIER DE FOUILLES (ETE 2014) à MURVIEL LES MONTPELLIER

J'ai profité de la présentation du chantier des fouilles au mois de juillet.

Nous nous sommes rendus à la Domus du site gallo-romain.

L'habitat romain mis à jour est identique à celui de Nimes, Béziers ou Arles.

L'habitation semble avoir été occupée de 50 avant J.C. à 70 après J.C.

Elle paraît avoir subi plusieurs agrandissements et modifications. Nous avons pu voir des décorations murales : une plinthe rouge, une frise bleue et un pan de mur blanc ainsi qu'un "dolium" très bien conservé et encore en place (1, 70 m de profondeur).

Le chantier de l'Université Paul Valéry 3 qui a fouillé la Domus comprenait 25 étudiants issus de toutes les régions de France.

saisons,tourisme; été,archéologie,région,murvielsaisons,tourisme; été,archéologie,région,murvielsaisons,tourisme; été,archéologie,région,murvielsaisons,tourisme; été,archéologie,région,murvielsaisons,tourisme; été,archéologie,région,murvielsaisons,tourisme; été,archéologie,région,murviel

 

23/08/2013

VISITE GUIDEE DES FOUILLES ARCHEOLOGIQUES A MURVIEL LES MONTPELLIER

J'étais présente ce 21 août pour l'unique visite guidée des fouilles archéologiques dans mon village, MURVIEL LES MONTPELLIER.

La saison se termine encore cette année par de belles découvertes.

Patrick THOLLARD (en blanc sur la photo) nous explique comment et quand a été découvert le site antique, comment il se présentait au cours des siècles, puis ce qui a été mis à jour ces 3 derniers mois sur les différents lieux de la visite par les étudiants travaillant tout l'été sous un soleil de plomb...

Rendez-vous est pris pour l'année prochaine à la même époque.

 

histoire,archéologie,fouilles,antiquité,région,culture

histoire,archéologie,fouilles,antiquité,région,culture

histoire,archéologie,fouilles,antiquité,région,culture

histoire,archéologie,fouilles,antiquité,région,culture

histoire,archéologie,fouilles,antiquité,région,culture

histoire,archéologie,fouilles,antiquité,région,culture

 histoire,archéologie,fouilles,antiquité,région,culture

histoire,archéologie,fouilles,antiquité,région,culture 

histoire,archéologie,fouilles,antiquité,région,culture

histoire,archéologie,fouilles,antiquité,région,culture 

 

histoire,archéologie,fouilles,antiquité,région,culture

histoire,archéologie,fouilles,antiquité,région,culture

 

18/09/2011

LES JOURNEES DU PATRIMOINE 2011

Hier, je me suis rendue au Musée de ma ville, Musée des fouilles archéologiques du site antique du Castellas.

J'ai pu y découvrir des objets trouvés pendant les diverses campagnes de fouilles et d'explorations archéologiques.

nord,sud,région,tourisme,journées du patrimoinenord,sud,région,tourisme,journées du patrimoinenord,sud,région,tourisme,journées du patrimoinenord,sud,région,tourisme,journées du patrimoinenord,sud,région,tourisme,journées du patrimoinenord,sud,région,tourisme,journées du patrimoinenord,sud,région,tourisme,journées du patrimoinenord,sud,région,tourisme,journées du patrimoinenord,sud,région,tourisme,journées du patrimoine

 

19/09/2010

Les journées du patrimoine

123 180910).jpgLes journées du patrimoine se sont déroulées dans ma ville ce week end.

Nous nous sommes rendus au Musée et sur le site de l'agglomération antique du Castellas.

Je vous rappelle l'historique des recherches :

Connu anciennement, le Castellas a fait l'objet d'explorations archéologiques à partir du XIXe siècle, mais la recherche ne s'est véritablement développée que depuis les années 50. La richesse du site est attestée par les nombreuses découvertes d'objets (sculptures, inscriptions, objets funéraires) d'abord conservés au musée de la Société archéologique de Montpellier (Musée Languedocien) et maintenant dans celui de Murviel lès Montpellier.

Un important programme de fouilles a repris depuis 2001. Le site bénéficie de plusieurs protections : classement des fortifications au titre des Monuments Historiques (depuis le XIXème siècle), inscription de la colline au titre des sites (depuis 1970). Depuis 1980, le Département de l'Hérault a acquis une dizaine de parcelles, pour favoriser la recherche archéologique et la mise en valeur des découvertes en collaboration avec la commune de Murviel lès Montpellier.

A l'orée des garrigues montpelliéraines, l'agglomération antique du Castellas qui occupe plus de 20 ha est l'une des plus vastes de la région. A côté d'autres établissements comme Lattes ou Ambrussum, elle est l'illustration du développement urbain qui touche le Languedoc à partir du IIème siècle avant J.C.

Patrick Thollard, Maître de Conférences à l'Université Paul Valéry de Montpellier.

116 180910 JOURNEES PATRIMOINE.jpg

 121 180910.jpg127 180910.jpg

133 180910.jpg128 180910.jpg130 180910.jpg131 180910.jpg132 180910.jpg134 180910.jpg135 180910.jpg137 180910.jpg

23/12/2009

LA CITE DES SAMNAGENSES

Murviel oppidum castellas.jpgLe nom de la ville romaine qui occupe la colline du Castellas à Murviel a été retrouvé, enfin presque.

Ni le nom actuel du village, ni les textes anciens, ni les inscriptions antiques retrouvées jusque là n'apportaient pas d'indications probantes. Un texte antique avait été lu et relu maintes fois : l'Histoire Naturelle écrite par PLINE l'ANCIEN qui dresse après le milieu du 1er siècle après J.C. une liste des villes romaines de la Narbonnaise, la province romaine dans laquelle est inclus le territoire actuel du Languedoc Roussillon. Mais, impossible de savoir si Murviel se trouve dans la liste des villes autonomes que nomme l'auteur ou si elle fait partie des 24 oppida attribués quelques années avant l'ère chrétienne à la puissante ville de NIMES et dont PLINE ne livre pas les noms. Impossible d'en savoir plus sans nouvelle découverte archéologique.

Les travaux de l'équipe de fouille vont alors fournir de nouveaux indices en deux temps :

Premier épisode : la découverte en 2008 de la "table de mesure" qui livre une inscription du 1er siècle après J.C. qui mentionne un édile, Caius Maselius secandus. La ville avait donc toujours ses propres magistrats après l'attribution des 24 oppida à NIMES. Elle fait donc partie de la dizaine de noms de villes autonomes que mentionne PLINE L'ANCIEN et qui ne sont pas encore localisées. L'étau se resserre autour de cette liste réduite.

Deuxième épisode : la découverte en 2009 d'un fragment qui vient compléter une inscription dont les éléments sont mis au jour régulièrement depuis 20 ans sur le secteur de la place monumentale. Cette inscription commence à pouvoir être déchiffrée, comme un puzzle dont on ajouterait une pièce quasiment chaque année. Elle relate la carrière politique d'un citoyen romain ayant effectué des réalisations importantes pour la ville antique de Murviel sur la place monumentale sans doute.

Or, si l'on se réfère à d'autres inscriptions de ce type trouvées dans d'autres villes antiques, le texte doit se terminer par le nom du peuple pour qui ce personnage a fait des réalisations publiques. A cet emplacement, sur la stèle encore incomplète, il n'y a pas de nom entier, mais trois fragments indiquant  (M)NA...ENSIBUS.

Le nom du peuple de la ville romaine doit donc comporter ces lettres. Dans la liste de PLINE un seul nom est alors possible : SAMNAGENSIBUS.

La ville antique qui couvre la colline du Castellas est donc la ville des Samnagenses, un peuple gaulois dont on ne connaît par ailleurs que peu de choses : quelques monnaies trouvées notamment à Murviel, une autre inscription trouvée à Montarnaud, une autre encore mentionnée à Nimes mais dont on a perdu la trace. Il s'agit du nom du peuple dont Murviel devait être la capitale et dont le territoire couvrait sans doute une partie de celui de l'agglomération actuelle de MONTPELLIER.

30/04/2008

D'AUTRES DECOUVERTES

En 1997 ont été découverts à Murviel des vestiges d'un village préhistorique du chalcolithique (entre 2500 et 3000 ans avant notre ère) : 5 000 objets ont été rassemblés et étudiés progressivement. Pour la plupart, ce sont des fragments de céramique, d'os, de silex, de torchis.

Sur la 1ère photo : marmite en céramique de 30 cm de diamètre, poterie non tournée à fond sphérique comme toutes celles de cette période.

Sur la 2ème photo : objets typiques du chalcolithique trouvés près de la marmite dans les vestiges d'une des cabanes du village. Il s'agit d'une meule dont la partie mobile est constituée par un galet sphérique et la partie immobile par un bloc de calcaire coquiller. Ces 2 éléments portent des traces d'un travail important de broyage (céréales). Adossé à la meule, un bel outil en os de 17 cm de long qui a pu servir de couteau ou de lissoir pour fabriquer des pots. De l'autre côté de la meule, un galet présente de nombreuses traces de chocs. Il s'agit d'un percuteur utilisé pour extraire des éclats de silex ou en faire des outils. Devant la meule, 2 éléments de parure typiques de cette période de la fin de la préhistoire : une perle en os, un pendentif réalisé à partir d'une canine de chien ou de loup.

70987120.JPG1134254016.JPG